Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Apeim

Compte rendu de la commission transport de décembre 2014

Montlouis sur Loire

Date : 16 décembre 2014 18H00

Lieu : mairie

Participants : Mme Roy (adjointe au maire), Mme Gonnet (personnel de mairie), Mme Fontenas (FCPE), Mme Borreau (FCPE), Fabien Chatté (APEIM)

Excusées : Mme Cocqueel-Tiran (APEIM), Mme Ferter (FCPE)

Objet de la commission : Faire un bilan de début d’année

Organisation des transports scolaire. Les transports scolaires sont de la compétence du conseil général qui prend en charge une partie de ses coûts, la part restante étant prise en charge par la mairie de Montlouis. A la rentrée, le conseil général souhaite mettre en place un nouvel outil informatique pour le gestion des transports scolaires. Mme Gonnet indique que ce changement d’outil aura peut-être des conséquences sur les inscriptions à la rentrée prochaine qui offriront peut-être moins de souplesse qu’actuellement (possibilité par exemple d’inscrire les enfants sur plusieurs lignes en fonction des jours).

Fonctionnement. Dans les cars, en plus du chauffeur, un accompagnateur est présent pour aider les enfants de maternelle (attacher les ceintures, …).

En cas de retard du car lors de son arrivé à l’école, les enfants sont, soit pris en charge par une personne de l’école, soit l’accompagnateur emmène les enfants dans leur classe. Normalement, amener les enfants dans leur classe ne fait pas partie du travail des accompagnateurs, cependant, ils acceptent de le faire à la demande de la mairie (qui est responsable des enfants jusqu’à leur transmission à l’équipe enseignante).

En cas d’absence des parents le soir à l’arrêt du car, les enfants sont ramenés à la mairie où les parents viennent les chercher.

Les effectifs :

- Ligne jaune : 47 enfants inscrits

- Lignes verte : 52 enfants inscrits

- Ligne rouge : 42 enfants inscrits

- Ligne orange : 36 enfants inscrits

- Ligne bleu : 61 enfants inscrits

La ligne bleu est au maximum de sa capacité en terme d’enfants inscrits, cependant, il est rare que le car soit complet. Par ailleurs, il n’est pas possible de délester une ligne en ajoutant un minibus au rotation, car la compagnie assurant le transport (sélectionnée par le Conseil Général) ne dispose pas de minibus.

Retards. Mme Gonnet revient sur les problèmes de transport liés aux travaux de renforcement de la digue. Les travaux ont entraîné des retards sur l’ensemble des lignes du ramassage scolaire. Depuis la fin des travaux, les horaires sont de nouveau respectés (à quelques minutes près). Mme Gonnet rappelle que chaque année environs trois semaines sont nécessaire à la rentrée des classes pour que les circuits se mettent correctement en place et qu’il n’y ait plus de retards.

Des retards réguliers sont constatés sur les lignes vertes et oranges, Mme Gonnet pense que ces retards sont liés à l’enchaînement des rotations : dépôt des collégiens puis ramassage des primaires. Au départ du collège, le trafic semble relativement dense le matin, ce qui gène le départ des cars partant pour le ramassage des primaires. Il a été proposé que la police municipale aide à fluidifier le trafic pour que les cars puissent partir à l’heure.

En cas de retard des cars, les parents peuvent être avertis par SMS, s’ils sont inscrits à ce service proposé par la mairie.

Sécurité. L’arrêt Sablon a été signalé comme dangereux, des aménagements seront étudiés à la fin des travaux.

L’ensemble des cars sont équipés de ceintures sécurité, cependant il peut arriver qu’une ceinture soit défectueuse, ces problèmes doivent être signalés à la mairie le plus tôt possible. Par ailleurs, exceptionnellement il peut arriver qu’un car habituellement utilisé soit remplacé par un car de modèle plus ancien (mis en circulation avant l’obligation du port de la ceinture dans les cars), dans ce cas, il se peut que la car ne soit pas équipé de ceinture de sécurité (comme l’autorise la loi).

Normalement, la police municipale est présente le matin et le soir aux heures d’ouverture de l’école pour faire traverser les enfants. Cependant, L’APEIM rapporte qu’il a été constaté à plusieurs reprises, en fin d’année, qu’aucun agent municipaux n’était présent à l’école Ferry, et demande à ce que la mairie se renseigne sur ces absences.

La FCPE indique que le parking proche de l’école Desnos est dangereux (certains automobilistes sortent du parking en passant par le trottoir) et demande à ce que des aménagements soient réalisés.

Promotion des transports « doux ». Les deux associations de parents d’élèves demande à ce que la mairie communique plus autour des transport scolaire en mettant notamment à disposition une carte des différentes lignes. La mairie accepte de publier la plan des lignes sur son site.

L’APEIM, demande à ce que toutes les écoles soient équipée d’un garage à vélo. La mairie va vérifier si toute les écoles le sont ou prévoient de l’être prochainement.

La FCPE a présenté un projet de pédibus pour les écoles Desnos, Raccault et Gerbaud. Cela consiste à ce que les parents déposent leurs enfants à un point de rassemblement situé à proximité des écoles mais suffisamment dégagé pour que les voitures circulent sans que cela soit dangereux pour les enfants. Puis, une fois le groupe d’enfant constitué, il serait accompagné par des parents bénévoles jusqu’aux écoles. Cela permettrait de désengorger les abords des écoles et ainsi de rendre plus sûrs les déplacements des enfants. Ce projet va faire l’objet d’une étude sous la forme d’une enquête qui sera menée conjointement pas les deux associations de parents d’élèves. La mairie souhaite participer au comité de ce projet.

Commenter cet article